Achat, vente, location de vignes, vignobles, propriétés et domaines viticoles
 
L'actualité du foncier viticole
A lire aussi sur intervignes.com
  • Sauvez vos jeunes plants de l'asphyxie

Jeudi 14 mai 2020

Les saints de glace n’ont pas eu la peau des vignes alsaciennes et champenoises


Comme prévu, l’Alsace et la Champagne ont connu des gelées blanches dans les nuits des 12 et 13 mai, causant des dégâts parfois spectaculaires, mais très localisés.

Les saints de glace n’ont pas eu la peau des vignes alsaciennes et champenoises

Certains secteurs alsaciens et champenois ont connu des températures avoisinant les -2°C dans les nuits des lundi 11 et mardi 12 mai. Vignerons et techniciens reviennent néanmoins rassurés de leurs tournées d’inspection. Dans le Haut-Rhin, Olivier Sohler a pourtant eu peur lorsqu’il est monté dans sa voiture mardi matin. « Elle était couverte d’un centimètre de neige, relate le Directeur de la Fédération nationale des producteurs de crémant. Mais je n’ai rien vu d’alarmant, en partant de Sélestat jusqu'à Colmar. »

A l’Est de Strasbourg, la région de la couronne d’Or a été localement plus touchée par le gel. A 10 heures ce mercredi matin, la conseillère viticole à la Chambre d’Agriculture d’Alsace Maie-Noelle Lauer y décomptait une cinquantaine d’hectares endommagés, principalement dans des cuvettes. « Les dégâts sont très variables, allant de quelques apex grillés et feuilles enroulées, à des inflorescences complètement brunes ».

Nous n’allons pas manquer de vin

Un peu plus tôt dans la matinée, elle avait pu joindre la Cave du Roi Dagobert à Traenheim. « Certaines de leurs parcelles sont touchées à 100 %. Mais ils estiment que la perte de récolte sera insignifiante sur le volume global qu’ils vont rentrer. » Des nouvelles rassurantes. « D’autant que les rameaux comptent 2 voire 3 inflorescences. Nous n’allons pas manquer de vin. »

Décomptage en cours en Champagne

Au même moment, en Champagne, les techniciens n’avaient pas fini de recenser les dégâts. « Les températures négatives ont concerné de nombreux secteurs. Il nous faut inspecter un grand nombre de parcelles, cela va nous demander plusieurs jours » témoignait Brigitte Batonnet, au Comité Interprofessionnel du Vin de Champagne. « Pour l’heure, sur les parcelles gelées, il semblerait que seuls les derniers étages foliaires soient touchés, pas les grappes. »

A Lagery, dans la Marne, le vigneron Benoît Féry faisait le même constat. « Certains apex ont souffert et quelques feuilles ont frisé, surtout le long des talus, mais je n’ai rien vu de dramatique. »

 
Intervignes est édité par Vitisphere, siège social 1500 avenue de la pompignane - 34000 Montpellier
N° d'inscription CNIL 738619. Copyright © 2020 intervignes.com Tous droits réservés