Achat, vente, location de vignes, vignobles, propriétés et domaines viticoles
 
L'actualité du foncier viticole
A lire aussi sur intervignes.com
  • Terra Hominis veut prendre racine dans le vignoble de Loire
  • La Safer prive Liber Pater de terres pour produire son vin le plus cher
  • Le prochain classement fera sans Ausone ni Cheval Blanc

Jeudi 09 septembre 2021

Et de trois crus classés pour Jacky Lorenzetti


L’homme d’affaires s’implante toujours plus dans les grands vins du Médoc avec une nouvelle acquisition : le château Lafon-Rochet, cédé par la famille Tesseron après 60 ans de possession.

Et de trois crus classés pour Jacky Lorenzetti

Annoncée ce 9 septembre aux clients du château Lafon-Rochet (40,5 hectares de grand cru classé en 1855 à Saint-Estèphe), la nouvelle surprend toute la place de Bordeaux : la famille Tesseron négocie actuellement la cession de sa propriété à la famille Lorenzetti. Encore suspendue à des procédures administratives, cette vente doit être conclue d’ici la fin 2021, la famille Tesseron continuant d'ici-là à gérer ce millésime, vendanges comprises.

« Tout se fait en bonne intelligence » indique Basile Tesseron, jusque-là à la tête du château Lafon-Rochet, qui quittera la propriété transmise par son père, Michel Tesseron, pour se consacrer au domaine de son épouse, Bérengère Tesseron, le château Larrivaux (19 hectares en AOC Haut-Médoc). « Je ne serai plus le 'fils de', mais le 'mari de' » sourit Basile Tesseron.

Rive gauche

Homme d’affaires et propriétaire du club de rugby Racing 92, Jacky Lorenzetti est désormais à la tête de trois crus classés sur la rive gauche de Bordeaux. Il est en effet à la tête des châteaux Pédesclaux (grand cru classé en 1855 de Pauillac) et Issan (à 50 % pour ce grand cru classé en 1855 de Margaux). Ainsi que le château Lilian Ladouys (cru bourgeois exceptionnel de Saint-Estèphe). Appartenant à la famille Tesseron depuis 1960, le château Lafon-Rochet se trouvait presque aux portes des propriétés médocaines de Jacky Lorenzetti, ce qui a rendu l'opportunité d'acquisition immanquable souligne Emmanuel Cruse, actuellement à la tête des châteaux Pédesclaux et Lilian Ladouys, qui va prendre la direction de Lafon-Rochet.

Avec ces trois grands crus classés, Jacky Lorenzetti arrive désormais au niveau des familles Castéja (châteaux Batailley, Lynch-Moussas et Trotte Vieille) et Rothschild(châteaux Mouton Rothschild, Clerc Milon et d'Armailhac pour une branche, château Lafite-Rothschild, Duhart-Milon et Rieussec pour l'autre), tandis que Bernard Magrez reste devant avec ses quatre crus classés. Mais si jamais Jacky Lorenzetti voit passer une nouvelle opportunité, il pourrait passer à quatre crus classés. « Je m'avance peut-être un peu, mais Jacky Lorenzetti est à l'écoute de toute opportunité, et pas qu'à Bordeaux (Provence, Vallée du Rhône... voire à l'étranger) » indique Emmanuel Cruse.

Conversion bio

Après s'être désengagée de la viticulture biologique (causant une vive polémique en 2018), le château Lafon-Rochet est en conversion à la bio depuis août 2020. Les châteaux Pédesclaux et Lilian Ladouys sont également en conversion, tandis que le château d'Issan est à l'heure actuelle certifiée Haute Valeur Environnementale (HVE).