Achat, vente, location de vignes, vignobles, propriétés et domaines viticoles
 
L'actualité du foncier viticole
A lire aussi sur intervignes.com
  • Axa vend Petit Village aux familles Moulin et Cathiard (Beauregard)
  • Les ambitions d'Oddo vins et domaines
  • Boris Champy reprend le domaine Didier Montchovet

Mercredi 19 février 2020

Les ambitions d'Oddo vins et domaines


Regroupant sept domaines viticoles rachetés ou créés dans différents pays, la structure réunit une famille à sa tête : Lorraine Oddo, la fille, et Pascal, le père, qui a investi lourdement dans le secteur du vin ces dernières années.

Les ambitions d

Un nouvel acteur fait son entrée sur le marché des vins : Oddo vins et domaines (OVD), société filiale d'une holding d'investissement appelée Vasgos. OVD est détenue par Pascal Oddo (président de la holding), le père, et Lorraine, sa fille et présidente d'OVD ; ils ont été rejoints un peu plus tard, en 2017, par un troisième associé, Bertrand Otto, un ancien responsable des activités vinicoles du groupe Edmond de Rothschild.

La construction d'Oddo vins et domaines a concrétement démarré en 2015 avec l'acquisition d'un domaine de 45 hectares en appellation Coteaux d'Aix en Provence : le domaine du Vallon des Glauges. Ont suivies les reprises des domaines Taaibosch et Pink Valley, en Afrique du Sud, il y a trois ans, puis l'association avec la famille Planeta pour implanter un vignoble de 45 ha en Sicile, puis le rachat du domaine Malbru en Rioja-Alavesa en 2018 (12 ha), suivi du domaine de la Tible, un domaine de 5 hectares en AOC Côtes de Provence, et plus récemment en 2020, le domaine du Prieuré (8 ha en Sancerre) avec Pascal Jolivet.

De l'acquisistion à la commercialisation

L'entreprise détient également le chai des Vignerons Parisiens, à Paris, ainsi qu'une participation minoritaire dans le négociant Diva Bordeaux... Soit en quatre ans, un total de sept domaines et deux sociétés spécialisées dans le vin, acquis un peu partout dans le monde... Le «fil conducteur» : « des domaines d'exception dans des lieux et terroirs d'exceptions, pour faire de grands vins et y développer l'oenotourisme », justifie Lorraine Oddo.

L'ensemble des vignes entreront en production prochainement, entre 2020 et 2021 ; l'entreprise passera donc d'ici la fin d'année d'une phase d'acquisition à l'étape cruciale de la commercialisation de tous ces vins, positionnés sur un segment haut-de-gamme. Le potentiel de production permet d'envisager un volume de 2 millions de cols écoulés d'ici quelques années, sur les marchés France et export,en Scandinavie notamment, via les circuits traditionnels et les grossistes.

Retour sur investissement

La dirigeante y croit : « Notre force est d'être capable de proposer un portefeuille très large, diversifié et international de vins de domaines, ce qui peut intéresser des importateurs et différents types de marchés», explique t-elle. L'enjeu est en tous cas de taille : une quarantaine de millions d'euros ont été investis au total. « Il reste à transformer l'essai ; ces investissements ont été réalisés dans un objectif d'en faire un vrai business et de dégager de la rentabilité », prévient celle-ci.

Oddo vins et domaines exposait pour la première fois au salon Wine Paris/Vinexpo 2020.

 
Intervignes est édité par Vitisphere, siège social 1500 avenue de la pompignane - 34000 Montpellier
N° d'inscription CNIL 738619. Copyright © 2020 intervignes.com Tous droits réservés