Achat, vente, location de vignes, vignobles, propriétés et domaines viticoles
 
L'actualité du foncier viticole
A lire aussi sur intervignes.com
  • Sauvez vos jeunes plants de l'asphyxie

Mardi 28 janvier 2020

Les vignerons bourguignons en colère contre l'Inao


Le ton monte entre les vignerons Bourguignons et la commission d'enquête Inao chargée d'étudier la nouvelle délimitation de l'aire d'AOC Bourgogne. Ils comptent se faire entendre lors du prochain Comité national Inao.

Les vignerons bourguignons en colère contre l

Le syndicat des appellations régionales Bourgogne et la CAVB ont pris connaissance le 19 décembre dernier du projet de délimitation de l'aire d'AOC Bourgogne de la commission d'enquête nommée par l'Inao. Celle-ci prévoit d'exclure 64 communes, soit 7000 ha dont 5500 ha de vignes plantées, comprenant l'ensemble des communes de Chablis (sauf Préhy), 6 communes autour de Dijon et l'ensemble du Châtillonais, soit 23 communes. « Elle se base sur le critère du manque d'usage continu dans ces secteurs, en d'autres termes une production sans discontinue de Bourgogne sur les 10 dernières années. Mais dans ces vignobles, on en produit en complément des autres appellations, donc pas chaque année. En revanche, le critère d'appartenance à la Bourgogne historique a quant à lui disparu, s'étonne Guillaume Willette, directeur du syndicat.

43 communes du Beaujolais, situées dans le Rhône, pourraient à l'inverse intégrer la zone d'appellation: 19, situées dans les crus, pourraient produire du Bourgogne-Gamay et 24 autres, dans le sud-Beaujolais, du Bourgogne « générique ». Une manifestation à Paris

« Les critères ne sont pas cohérents et pas bons », résume celui-ci. Les tentatives de discussions et de négociations des représentants du syndicat de ces dernières semaines n'ont pas permis de faire changer d'avis la commission Inao, qui refuse d'entendre leurs arguments; lors du prochain Comité national Inao du 6 février est prévue une présentation du rapport par la commmission d'enquête.

Très remontés, ils ont donc programmé un rassemblement des vignerons de Bourgogne ce jour-là, devant le siège de l’Inao à Montreuil. « Ils comptent bien rappeler aux membres de l’Inao qu’ils sont là pour défendre la notion d’appellation d’Origine et le respect des identités des deux vignobles : le Beaujolais est produit en Beaujolais et le Bourgogne en Bourgogne », indique le syndicat. Des réunions d'informations et de mobilisations des viticulteurs ont aussi actuellement lieu dans le vignoble.

Une pétition a par ailleurs été lancée la semaine précédente ; elle a recueilli 2300 signatures en 5 jours.

Pour rappel, la Bourgogne n’a jamais achevé son travail de délimitation initié en 1937. Si le cœur historique de la Bourgogne bénéficie de délimitations terminées, celles-ci n’ont jamais été réalisées pour les appellations bourguignonnes dans le Beaujolais et le Chablisien. Un premier projet de délimitation avait été proposé en 2011 puis annulé en 2014 par le Conseil d'Etat suite à un recours des producteurs de Bourgogne en Beaujolais.

 
Intervignes est édité par Vitisphere, siège social 1500 avenue de la pompignane - 34000 Montpellier
N° d'inscription CNIL 738619. Copyright © 2020 intervignes.com Tous droits réservés