Achat, vente, location de vignes, vignobles, propriétés et domaines viticoles
 
L'actualité du foncier viticole
A lire aussi sur intervignes.com
  • Unicoop vend une marque et un cru bourgeois

Mardi 17 décembre 2019

L'achat du château Cantenac Brown "a un coût, mais pas de prix"


Transaction viticole de l’année bordelaise, la famille propriétaire des pansements Urgo vient de racheter le cru classé pour une somme qui s’élèverait à 150 millions d’euros selon la rumeur médocaine.

L

À quelques jours de sa signature, la vente est acquise pour les parties : le milliardaire britannique d’origine syrienne Simon Halabi va vendre le château Cantenac Brown (48 hectares de troisième grand cru classé en 1855 de Margaux*) à la famille Le Lous, propriétaire des laboratoires Urgo (spécialisés dans « la cicactrisation avancée » avec 639 millions d’euros de chiffre d’affaires). Qualifiée de transaction foncière de l’année dans le vignoble bordelais, cette vente atteindrait 150 millions d’euros selon les rumeurs médocaines.

« Sous engagement contractuel, je ne peux confirmer ou infirmer. L’exception a un coût, mais pas de prix » explique Tristan Le Lous, le directeur général du groupe Urgo et gérant de la holding familiale. Réalisant son premier investissement en dehors du milieu médical, la famille Le Lous affiche son intention d’investir dans la montée en gamme de sa propriété. D’abord avec des investissements viticoles en termes de ressources humaines et d’équipements pour « renforcer son engagement écoresponsable. Mais il est trop tôt pour donner un label (bio, HVE, Terra Vitis…) » explique Tristan Le Lous.

Ambitions

Le château Cantenac-Brown va également investir dans la construction d’un nouvel outil de vinification et d’élevage. « Il y a eu peu d’investissements depuis les années 1990 dans le chai et le cuvier. Qui ne correspondent plus aux besoins actuels de travail parcellaire » pointe Tristan Le Lous. Ne se montrant pas inquiet pour l’image des vins de Bordeaux (« le médoc reste le canon international du goût des vins »), l’ingénieur agronome va conserver José Sanfins à la direction du château Cantenac Brown : « arrivé comme stagiaire en 1989, il est la personne clé pour travailler avec précisions sur la propriété. Avec peu de moyen, il a obtenu une forte évolution des notes de dégustations » souligne Tristan Le Lous. Ce dernier souhaite repositionner dans la décennie le château Cantenac Brown comme une référence de l’appellation Margaux.

 

* : Ainsi que 1,8 hectare en Bordeaux blanc, produisant depuis 2011 la cuvée AltO.


 

 
Intervignes est édité par Vitisphere, siège social 1500 avenue de la pompignane - 34000 Montpellier
N° d'inscription CNIL 738619. Copyright © 2020 intervignes.com Tous droits réservés