Achat, vente, location de vignes, vignobles, propriétés et domaines viticoles
 
L'actualité du foncier viticole
A lire aussi sur intervignes.com
  • Les Grands Chais de France mettent un pied de plus en Bourgogne
  • La maison Gabriel Meffre mise sur l'appellation Cairanne
  • 300 grugeurs au contingent de plantation de Cognac

Vendredi 20 septembre 2019

Un nouveau cru médocain racheté par un entrepreneur breton


Faisant moins parler que les investisseurs chinois, les fondateurs du groupe de services SAMSIC semblent se plaire à Bordeaux. Château Fourcas-Dupré vient d’être vendu à Gérard Jicquel, alors que l’un de ses partenaires négocie le rachat du château Dauzac.

Un nouveau cru médocain racheté par un entrepreneur breton

Propriété de 47 hectares de vignes en appellation Listrac-Médoc, le château Fourcas-Dupré est vendu par la famille Pagès à l’investisseur Gérard Jicquel annoncent les conseillers en investissement de Sodica Millésime (département vin du Crédit Agricole). Souhaitant diversifier ses actifs, Gérard Jicquel est le co-fondateur de la Société d’Application pour la Maintenance des Surfaces Industrielles et Commerciales (SAMSIC), groupe breton spécialisé dans le service aux entreprises (83 000 employés pour 25 000 clients dans la propreté, la sécurité…). Dont un autre cofondateur, Christian Roulleau, négocie actuellement le rachat du château Dauzac depuis quelques mois (au groupe d’assurances MACIF). « Gérard Jicquel a toujours voulu avoir un cru de Bordeaux. Il en cherchait un depuis quelques années » précise Lucas Leclercq, le nouveau directeur général du château Fourcas-Dupré (qui était précédemment le directeur technique du château Lafon-Rochet, cru classé de Saint-Estèphe).

Classique de notre époque

Alors cru bourgeois, château Fourcas Dupré a été racheté en 1970 par Guy Pagès, qui l’a géré jusqu’à sa disparition en 1985. Ses fils, Patrice et Ghislain Pagès lui ayant succédé, le premier prenant en main la direction et le second l’appuyant sur la commercialisation. Produisant 250 000 bouteilles par an, la propriété va s’orienter vers une modernisation de son outil de production et de son offre de réception : « nous allons consolider l’outil de production en allant vers l’environnement. L’œnotourisme est un enjeu clé pour nous, alors que la route départementale nous longe. Notre stratégie cherche la consistance, pour créer un classique de notre époque » précise Lucas Leclercq.

 
Intervignes est édité par Vitisphere, siège social 1500 avenue de la pompignane - 34000 Montpellier
N° d'inscription CNIL 738619. Copyright © 2019 intervignes.com Tous droits réservés