Achat, vente, location de vignes, vignobles, propriétés et domaines viticoles
 
L'actualité du foncier viticole
A lire aussi sur intervignes.com
  • Lanson investit dans le vignoble de la famille Lhopital
  • La famille Bouygues prend les commandes du domaine Henri Rebourseau

Mercredi 09 janvier 2019

La famille Bouygues prend les commandes du domaine Henri Rebourseau


Signé fin 2018, ce rachat en grands crus de Côtes-de-Nuits est un nouvel investissement viticole de poids pour les magnats de la téléphonie et du BTP.

La famille Bouygues prend les commandes du domaine Henri Rebourseau

Ce 19 décembre, la holding SCDM Domaines d’Olivier et Martin Bouygues a acquis la majorité du capital du domaine familial Henri Rebourseau. Si les montants des actions ne sont pas communiqués, nul doute que l’acquisition de 13,5 hectares de vignes à Gevrey Chambertin a dû atteindre des sommets. En Bourgogne, « la valeur monétaire de la vigne est ce qu’elle est actuellement. Totalement décorrélée de la réalité » confiait Jean de Surrel fin 2018, le gestionnaire du domaine éponyme. Ce descendant de la famille Rebourseau restera impliqué dans le domaine avec ses fils, Bénigne et Louis de Surrel, tout en anticipant les frais de succession qui auraient pu démembrer la propriété.

Financièrement élevé, le jeu en vaut la chandelle. Avoir d’un coup « 6 hectares dans cinq grands crus prestigieux de Côtes-de-Nuits (Chambertin, Chambertin Clos de Bèze, Charmes-Chambertin, Mazis-Chambertin, Clos Vougeot), c’était une opportunité qu’il ne fallait pas laisser passer » résume Hervé Berland, à la tête de SCDM Domaines, qui vient de prendre la présidence de la SAS Henri Rebourseau.

Prochains investissements

Ayant réalisé leurs premiers investissements viticoles en 2006 (avec les châteaux Montrose et Tronquoy-Lalande à Saint-Estèphe), les frères Bouygues ont depuis acheté le clos Rougeard en 2016 (à Saumur) et la distillerie de la Métairie en 2017 (à Cognac, en Petite Champagne). Cette dernière acquisition devrait prochainement s’étendre, SCDM souhaitant ajouter des surfaces viticoles à ses 21 hectares. « Pour les prochains investissements, rien n’est écrit. Mais il n’y a pas d’interdit dans le choix. On attend les opportunités pour les saisir » conclut Hervé Berland.

 

 
Intervignes est édité par Vitisphere, siège social 1500 avenue de la pompignane - 34000 Montpellier
N° d'inscription CNIL 738619. Copyright © 2019 intervignes.com Tous droits réservés