Achat, vente, location de vignes, vignobles, propriétés et domaines viticoles
 
L'actualité du foncier viticole
A lire aussi sur intervignes.com
  • L'enjeu de l'approvisionnement au Cellier des Princes
  • Une politique d'investissements soutenue
  • Premier investissement japonais en Anjou

Mardi 03 juillet 2018

L'enjeu de l'approvisionnement au Cellier des Princes


Le Cellier des Princes, à Châteauneuf du Pape, connaît une période prospère. Parmi les chantiers du moment, la sécurisation du foncier et l'augmentation de l'offre, tant en diversité qu'en volume.

L

Le Cellier des Princes, cave coopérative située à Châteauneuf-du-Pape, tenait ce mardi 26 juin 2018 son assemblée générale annuelle. Parmi les différents sujets abordés et prioritaires du moment pour l'entreprise, celui du foncier et de la nécessité de le « sécuriser ». Cela s'est par exemple traduit concrètement par le rachat du domaine des Escondudes, soit 6 ha en Châteauneuf du pape, et par 2 ha supplémentaires appartenant à un second domaine, en juin 2017. La production issue de ces vignes était déjà commercialisée par la cave, car appartenant à l'un des adhérents. Mais ce dernier partait à la retraite, sans repreneur. Grâce à cette opération, la cave a pu installer 10 jeunes vignerons de moins de 40 ans et conserver ses volumes dans un « grand terroir » de l'appellation Châteauneuf du Pape.

Autre nouveau projet, adopté lors de l'AG : l'étude d'une extension des surfaces sur de nouvelles communes voisines, afin d'élargir le portefeuille d'appellations, comme par exemple en Côtes-du-Rhône villages ou en crus Gigondas ou Vacqueyras.

Une période d'essai pour les nouveaux

Confrontée comme les autres caves au vieillissement de ses adhérents, elle cherche, par ailleurs, à attirer de nouveaux adhérents. Pour se faire, elle a récemment décidé de proposer une « période d'essai » de 1 an ; passé ce délai, libre ensuite à eux d'adhérer officiellement pour une période de 5 ans. « De cette façon, ces derniers peuvent ressentir sur un millésime si l’organisation et le fonctionnement de la coopérative leur plaisent », indique l'entreprise. Pour y parvenir, le règlement de la cave a dû être modifié. Le Cellier des Princes compte actuellement 127 vignerons et accueille moins d'une dizaine de nouveaux viticulteurs tous les ans. Un virement stratégique

La cave affiche néanmoins, ces dernières années, de très bons résultats économiques et financiers et bénéficie de l'aura liée au cru Châteauneuf-du-pape, facilitant grandement le recrutement. « La rémunération des adhérents n'a pas cessé d'augmenter, explique Pierre Cohen, son directeur. Elle est le fruit de la politique mise en œuvre depuis 2006, qui vise à développer la vente en bouteilles au dépend du vrac ». Ainsi, le prix du règlement à l'hectolitre a progressé en moyenne de +15%.

Mais ces résultats et ce contexte très favorables ne le laissent pas pour autant s'enfiévrer : « Nous sommes dans une phase où il faut investir, préparer l'avenir, et ne pas s'endormir », précise t-il.

Le Cellier des princes produit entre 25 000 et 30 000 hl de vin chaque année, dont 86% sont écoulés en bouteilles. La moitié du chiffre d'affaires est généré par le cru Châteauneuf-du-Pape, dont la cave est le premier producteur. Elle recherche actuellement des volumes supplémentaires dans ce cru, « pour satisfaire la demande des marchés ».

 
Intervignes est édité par Vitisphere, siège social 1500 avenue de la pompignane - 34000 Montpellier
N° d'inscription CNIL 738619. Copyright © 2018 intervignes.com Tous droits réservés