Achat, vente, location de vignes, vignobles, propriétés et domaines viticoles
 
L'actualité du foncier viticole
A lire aussi sur intervignes.com
  • Comment sauver le soldat Coteaux?
  • Cos d'Estournel rachète Château Pomys
  • Le label Unesco « Geopark Beaujolais » en bonne voie
  • Des indicateurs économiques au vert pour les rosés de Provence
  •  Loire Propriétés annonce le rachat de Moulin Touchais et Cuisse de Bergère
  • Michel Ohayon reprend le château Trianon à des investisseurs chinois
  • Billecart-Salmon ne va pas doubler son vignoble
  • Cave coopérative recherche nouveaux vignerons-associés
  • L’art et la manière de lever des fonds pour financer son vignoble
  • Le château Lafitte Carcasset racheté par le caravaniste Pierre Rousseau

Lundi 26 octobre 2015

Technologie : Wezr, un nouveau capteur connecté pour affiner les prévisions météo


Une entreprise française a mis au point un nouveau capteur connecté météo, qui permet de rectifier les prévisions météo en temps réel. Explications.

Technologie : Wezr, un nouveau capteur connecté pour affiner les prévisions météo

Une start-up française installée à Lunel (Hérault) vient de mettre au point un nouveau capteur météo connecté, intitulé « Wezr » (ndlr : du mot anglais « weather »).

Selon ses concepteurs, il permet l'obtention de données plus fiables et plus fines - pression, température, humidité, précipitations - qu'avec les prévisions météos classiques. Son principe de fonctionnement consiste à relever les données atmosphériques du lieu où il a été placé, puis, grâce à un algorithme de calcul développé par l'entreprise, à les fusionner aux modèles météo classiques afin d'en corriger les prévisions. En résumé, les prévisions Wezr sont « une image dynamique » qui évolue en direct en fonction des nouvelles observations.

« Les prévisions météos classiques sont effectuées avec des modèles, et faites à l'avance sur plusieurs heures, argumente  Stéphane Diner, co-fondateur ; elles représentent donc une image fixe de la météo, produite plusieurs heures avant, et sont donc souvent obsolètes. La plus-value que nous amenons est le recueil des données sur place, en temps réel, ce qui nous permet d'être plus proches de la réalité ».

Le capteur, qui fonctionne à pile, est capable de couvrir un diamètre de 20 à 40 kilomètres. Grâce à une connexion bluetooth, l'ensemble des données est ensuite transmis et consultable dans une application, sur smartphone. L'application, gratuite, a été développée pour systèmes Apple et Android. Le dispositif prévoit également, à l'approche d'un phénomène météo particulier, un système d'alerte par SMS et notifications.

« Nous travaillons sur le projet depuis deux ans et la capteur est actuellement à l'état de prototype, précise Stéphane Diner. Mais nous l'avons déjà testé en conditions réelles lors d'une compétition de Kite surf et pu vérifier qu'il fonctionne très bien ». Si tout va bien, le « Wezr » devrait être fabriqué et produit en grande quantité dans les mois prochains, pour être commercialisé à partir de l'été 2016, à un prix inférieur à 100€. 

L'objet devrait sans doute intéresser l'agriculture et la viticulture, mais pas uniquement : les secteurs dits « météo-sensibles » sont nombreux, comme par exemple les événements sportifs et culturels, le secteur de l'automobile, du tourisme, etc.

L'entreprise présentera sa nouveauté aux Rencontres AgroRisques, qui auront lieu à Nîmes, le 19 novembre 2015.

[Photo: les dimensions du Wezr :  5 cm de diamètre pour 1,5 cm de hauteur et un poids de 70 grammes, Crédit: Wezr].

 
Intervignes est édité par Vitisphere, siège social 1500 avenue de la pompignane - 34000 Montpellier
N° d'inscription CNIL 738619. Copyright © 2017 intervignes.com Tous droits réservés